Mob Psycho 100 Saison 2 : Analyse de l’opening

Mob Psycho 100 : Le message caché de l’opening

Avec ses nombreuses séquences de sakuga promptes à faire jouir n’importe quel passionné d’animation, Mob Psycho 100 fait partie des animés à ne pas rater. Aussi l’arrivée de sa nouvelle saison n’a-t-elle pas manqué de créer une vague d’enthousiasme sur les réseaux sociaux. Pourtant, beaucoup tendent à limiter la série réalisée par Yuzuru Tachikawa à une démo technique. Or, les nombreuses idées visuelles de Mob Psycho 100 ont un sens. Parmi les nombreuses séquences marquantes de ce début de saison 2, l’opening tient ainsi une place fondamentale.

Mob Psycho 100 Saison 2

MOB PSYCHO 100 II : UN OPENING QUI A DU SENS

(ce qui suite est un extrait du script de la vidéo, visible ci-dessus) : La première scène est ainsi une reproduction, en images de synthèse, d’un zootrope. Vous connaissez tous cet objet sphérique constitué dans sa partie intérieure de plusieurs dessins décomposant une boucle d’animation. Une fois l’appareil en marche, et aidé par des fentes servant d’obturateur, le cerveau unifie le tout et crée l’illusion de mouvement. Cela fonctionne aussi avec des figurines et une lumière stroboscopique, comme ici chez Pixar ou au musée Ghibli.
Le fonctionnement diffère mais la logique est identique avec la Barrier-Grid Animation. Aussi connue sous d’autres noms comme Scanimation ou Kinegram, elle consiste en un seul dessin entrelaçant chaque étape d’un même mouvement et illisible à l’œil nu. Une grille permettra là aussi de décomposer l’animation et donc de lui donner vie au fil de son passage. Cet effet est reproduit dans l’opening de Mob Psycho 100 : il est celui qui donne naissance, personnalité, détails, ombre et lumière à ce qui n’était jusqu’ici que d’abstraits à-plats de couleurs.
Et c’est bien là une idée thématique majeure que Bones se plaît à évoquer : insuffler la vie, donner une âme à ce qui n’en possède pas.

MOB PSYCHO 100 : UNE SAISON DE TRANSITION ?

A la mise en scène plane, bariolée et symétrique de la première moitié – on pense notamment au superflat – répondent donc la profondeur de champ, les lignes de fuite et l’épure colorimétrique de la seconde. L’envolée musicale porte donc la mise en scène extrêmement complexe de combats chaotiques mais toujours lisibles, de mouvements de caméra liant le macro au micro ou d’explosions filant parfaitement la métaphore de l’exaltation née d’une animation hors du commun, si semblable à cette euphorie de se sentir pleinement vivant. Seul et furieux dans le premier opening, Mob est désormais plus serein et accompagné de ses proches. Vous l’avez compris, à l’image de cette géniale intro musicale semblant résumer les événements d’autrefois et annoncer ceux à venir, la saison 2 de Mob Psycho 100 devrait être celle de la transition pour le personnage.

Parce qu’il n’y a pas que Mob Psycho 100 dans la vie : il y a aussi l’animation japonaise

En attendant le nouvel Anima, je vous propose de (re)découvrir le dernier épisode en date, consacré à Captain Tsubasa, ou d’anciennes vidéos de la chaîne. Parmi elles, Violet Evergarden, Made in Abyss, L’Attaque des Titans et Aku no Hana (aka Les Fleurs du mal dans la langue de Baudelaire).
N’oubliez pas également de visiter la chaîne YouTube pour y découvrir l’intégralité des vidéos !

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *